À PROPOS

conception du logo : bisonblanc.ca

Le chevrier, Éric Longpré   

Éric, ce québécois-franco-amérindien-globe-trotteur, est un vrai amoureux de la restauration et de la gastronomie. Dès son jeune âge, sous l’aile de son beau-père, il débute son apprentissage culinaire à la maison. Il apprend rapidement que le goût des aliments dépend de leur fraîcheur, et de leur manipulation.

Au début des années 1990, il étudie à l’école hôtelière de Saint-Jean-sur-Richelieu et obtient un diplôme d’étude professionnelle en restauration. Durant plus de 20 ans, il a exercé dans le domaine de la restauration et de la gastronomie culinaire. Son cheminement l’a amené à gérer plusieurs salles à manger à divers endroits en Amérique du Nord.  Sa passion pour la gastronomie, son instinct pour les modes et tendances culinaires, et ses connaissances en cuisine et restauration lui ont d’ailleurs valu plusieurs distinctions en service de la restauration.

Combinant production laitière, fromagerie et petit magasin à la ferme, Éric réalise aujourd’hui son rêve agricole... Un chevrier fort sympathique à rencontrer!   

Histoire de biquettes

En 2010, ce passionné de la gastronomie, ayant voyagé toute sa vie, décide de poser son baluchon en plein cœur du Golfe St-Laurent pour y concrétiser son rêve agricole…

Le tout commence aux Îles-de-la-Madeleine, avec comme premier élevage une centaine de canards de Barbarie. Bien que l’élevage se déroule à merveille, l’absence d’un établissement d’abattage pour la volaille dans l’archipel crée un obstacle majeur au développement du projet. Ces circonstances font qu’il révise son projet agricole et réoriente ses intérêts vers les chèvres laitières. Il fait alors plusieurs séjours en Montérégie à la fromagerie le Ruban bleu question de valider ses intérêts. Ce fut, tel qu’anticipé, le coup de foudre pour la bête, le monde caprin et le mode de vie qui y est associé. Son objectif est clair : produire des fromages de chèvre frais et aromatisés sur le territoire enchanteur des Îles-de-la-Madeleine.

À son retour dans l’archipel, le promoteur prépare la mise en place de son projet, entre autres, en suivant plusieurs formations, de l’élevage à la gestion d’entreprise, en passant par la transformation. En 2013, après avoir roulé plus de 1 200 km et passer plusieurs heures en mer, les premières biquettes débarquent aux Îles, et s’installent à Bassin, sur l’Île du Havre-Aubert.  Dès lors, les biquettes se promènent au grand air et s’amarinent dans les prés salins…  

À partir de 2015, on commence à trouver dans le frigo des madelinots, le fromage des Biquettes à l'Air. Nourrir la communauté, Éric s'en fait un point d'honneur. Avec un cheptel d'une trentaine de têtes, la micro-fromagerie est aujourd'hui à même de satisfaire la demande locale.

La Fromagerie Les Biquettes à l'Air est la seule ferme caprine aux Îles de la madeleine. Une entreprise à l'échelle humaine dans un paysage plus grand que nature.